Canard PC Hardware N°7 est sorti !

Amis du Hardware, ruez-vous dans le kiosque le plus proche car le 7eme numéro de Canard PC Hardware,  votre magazine favori, est désormais disponible partout. Vraiment partout ? Bon, commençons par les choses qui fâchent : en fait pas vraiment partout puisque vous ne le trouverez probablement pas dans Paris intra-muros à cause de la grève des dépôts dont nous vous avons déjà parlé. Dès que la situation s’améliore dans la capitale (pas avant l’année prochaine à première vue), les magazines seront livrés sur Paris et vous pourrez vous procurer le Saint Graal du Hardware. En attendant, il reste plusieurs solutions pour les parisiens impatients : prendre un billet Paris/Montargis, l’acheter sur notre boutique ou se rendre directement à la rédaction armé de 5 euros 50. Pour rappel, nous sommes situés au 14, Rue Soleillet, étage -2 (au fond à gauche), dans le 20e arrondissement. Les horaires pour l’achat de magazines (que ce soit le Hardware, le CPC Vanilla, le HS WoW ou tout autre ancien numéro) sont de 14H à 18H, sauf les 24,25 et 26 décembre.

Voilà, ceci dit, passons à l’examen du sommaire de Canard PC Hardware N°7. Au menu tout d’abord, de la nouveauté up-2-date avec une preview complète des Core i5/i7 2000 « Sandy Bridge » et de leur brand-new architecture. Ensuite, toujours de la 0-day review avec un comparatif des dernières cartes graphiques à plus de 200€. Vous y trouverez bien sur les Radeon HD 6850 et 6870 (que nous n’avions pu tester dans notre précédent numéro) mais aussi les monstrueuses GeForce GTX 570 et 580 de Nvidia sans oublier les toutes nouvelles Radeon HD 6950 et 6970 qui viennent juste de sortir. Quid de leur architecture ? Comment fonctionnent-elles ? Quelles sont leurs perfs ? Que valent-elles ? La réponse dans ce numéro ma bonne dame !

Nous avons ensuite voulu vous aider à dépenser dans les meilleures conditions possibles le pécule composé de dividendes,  chèques cadoc, étrennes et autres tickets restaurants que vous ne manquerez pas d’amasser lors des fêtes de fin d’année. Pour cela, vous retrouverez, outre notre traditionnel guide d’achat, un guide complet anti-arnaque qui décrypte fausses bonnes affaires, baratin marketing, produits pourris et promos bidons qui peuplent les étals des boutiques online ou offline. Des processeurs aux cartouches d’encre (dont nous avons comparés les prix à la page), nous avons analysé le discours des vendeurs en allant directement leur demander des « conseils » sur les produits les plus ignobles du marché…

Poursuivons avec notre dossier (raccord avec le précédent) sur les alimentations d’entrée de gamme. Pour celui-ci, nous avons dévalisé les e-commerçants (RDC, Cdiscount, materiel.net, …etc.) ainsi que les sous-pentes de Montgallet pour nous procurer la quasi-totalité des alimentations vendues de 15 à 60€ en France. Ces 24 modèles ont ensuite étés disséquées dans les règles de l’art et ce que nous y avons trouvé ne sent pas bon. Au sens propre : avez-vous déjà senti l’odeur d’un condensateur tout juste réduit en particules incandescentes ? Non seulement la courant délivré est exécrable et la majorité des modèles ne supportent pas (parfois de très loin) les puissances annoncées, mais beaucoup ne comportent toujours pas de PFC pourtant exigé par la réglementation européennes et, plus grave encore, deux modèles ont encore réagi à notre test de présence de plomb.

Parmi celles-ci, on retrouve la PSX-A830 d’Heden, dont l’importateur PCA France nous avait trainé devant les tribunaux pour avoir dénoncé la piètre qualité de ce bloc. A ce sujet, nous vous annonçons qu’après avoir été débouté de toutes ses demandes par le TGI de Paris, qui nous a reconnu dans notre bon droit, PCA France a choisi de faire appel de la décision et nous force donc à un nouveau procès. Pas de problème puisque nous sommes convaincus que la décision en seconde instance sera identique à la première, mais nous ne pouvons que déplorer ces tentatives d’intimidation à répétition, couteuses en temps et en argent. Dans tous les cas, nous ne lâcherons rien et nous irons jusqu’au bout. Il en va de l’indépendance de notre magazine en particulier, et de la liberté de la presse en général.

Aïe, je me rends compte que j’ai déjà écrit une tartine de texte et il me reste encore plein de choses passionnantes à vous dire sur ce Canard PC Hardware N°7. Nous y parlons également de la façon de créer son propre NAS pour terminer notre précédent dossier. La partie matérielle et logicielle sont détailles pour vous permettre de mettre en pratique nos conseils. Mais ce n’est pas tout ! Nous y testons également le HOTAS Warthog de Trustmaster, les souris RAT7 de Cyborg, Mamba  de Razer et G700 de Logitech, mais aussi le casque HS1 de Corsair et plein d’autres périphériques plus au moins sympa. Attendez ! Je n’ai pas fini ! Vous y trouverez aussi un « Comment ça marche » sur le disque dur et il se peut qu’au détour d’une page, vous y trouviez aussi une analyse de la conductivité de l’eau minérale ou bien une digression sur la procrastination. Et puis encore… Bon, stop. Si vous voulez savoir, achetez-le. Pouf.

Doc TB
Consultés sur la question, les Grands Anciens de la rédaction soutiennent que la première apparition du Docteur Téraboule dans Canard PC date d’un numéro hors-série de 2005 où il s’essayait à prédire le futur du jeu vidéo en s’appuyant sur l’évolution du matériel. La justesse desdites prévisions l’amena à collaborer aux hors-série annuels « Spécial Hardware » avant que Canard PC Hardware ne devienne un magazine séparé dont il est depuis lors le grand timonier multi-instrumentiste.