par    | |

Ligue Blood Bowl CPC : 7 et 8e mois, vacances et repos éternel !

Il est peut-être mort et pas très présentable, mais c'est son choix de vie.

C’est l’été ! La saison où rien n’avance, où tout le monde déserte son poste pour s’entasser sur les plages de Lorraine (celle de l’étang de refroidissement de la centrale à charbon, vous savez, à côté de la carrière de sable) au lieu de profiter des joies de notre tournoi de Blood Bowl, celui là même qui réunit les meilleurs coachs, choisis sans discrimination parmi un panel impressionnant de volontaires dont aucun n’a été recalé à l’entrée. Les statistiques même raciales étant légales et autorisées par chez nous (même si on déteste toujours autant les Skavens), un grand sondage absolument pas fictif a été réalisé pour définir le profil type du coach CPC. Il semblerait donc que le coach moyen soit juillettiste, ait environ 35 ans, deux enfants, un chien, au moins un oncle emprisonné pour avoir tenté de frauder le fisc, et, si l’on en croit les tristes résultats des équipes agiles dans la ligue, deux mains gauches. Vous comprendrez donc aisément que, trop occupé à abandonner belle maman sur l’autoroute direction La Grande-Motte, le coach moyen n’a pas eu trop le temps de jouer à Blood Bowl cet été. Résultat le début de la saison 3 a vu ses différentes divisions progresser à des vitesses plus que disparates, entre la division 2 qui a conservé son rythme de croisière d’un match par semaine et la division 4 qui peine à finir sa troisième journée en deux mois d’activité. Par chance, d’ici à la publication de la prochaine news, ils auront sans doute rattrapé leur retard, sous peine d’être envoyés au terrifiant goulag du forum CPC. On l’appelle aussi « la section MOBA ».

Le moment fort du mois :

Ils ne sont pas beaux, ils ne sont pas très frais non plus, mais ils sont enfin là !
Ils ne sont pas beaux, ils ne sont pas très frais non plus, mais ils sont enfin là !

Vacances obligent, rien n’est arrivé de franchement intéressant dans notre ligue au repos, à tel point que même cette news a pris un mois sabbatique. Pourtant, il y a bien un truc cool qui s’est produit depuis la dernière fois que vous m’avez lu, c’est bien sûr l’arrivée des Morts Vivants, une des races emblématiques du jeu, dont les sacs d’os sont très populaires parmi les masses de coachs peu doués qui font l’essentiel de nos ligues. C’est l’occasion de ressortir le désormais immortel guide Bien Débuter, mis à jour avec cette nouvelle race, mais aussi – car oui, il y a eu ça aussi – le retour du prix des blitzers orques au prix du livre de règles actuel. Rappelons que si vous voulez commencer Blood Bowl 2, vous y trouverez tout ce qu’il faut pour apprendre à jouer correctement, développer votre équipe intelligemment, et ne jamais avoir à tenter ce que vous allez lire dans la prochaine rubrique.

L’action du mois :

Croyez-le ou non, je n’aime pas trop tirer la couverture à moi dans cette news, car il se passe en général suffisamment de choses pour avoir de la matière et me moqu… euh, pardon, célébrer les exploits de mes camarades coachs les plus remarquables. Mais malheureusement, dans la rubrique action du mois, j’ai souvent eu non pas le plaisir, mais l’obligation de m’envoyer des fleurs. Peut-être suis-je un des rares coachs à entreprendre des actions miraculeuses, ou, plus vraisemblablement, le seul à réussir des actions désespérées quand la situation le réclame. Il faut dire que je savais toute tentative de pratiquer un jeu normal perdue d’avance en nommant mon équipe avec des membres de la rédaction, dont l’incapacité à travailler en équipe sans se jeter des objets contondants au visage est aussi incroyable en jeu qu’en vrai

Avec 2-0 pour lui, j'étais à peu près sûr que le match était plié. Heureusement, les dés ont été joueurs.
Avec 2-0 pour lui, j’étais à peu près sûr que le match était plié. Heureusement, les dés ont été joueurs.

Nous voilà donc au tout début de la saison 3, pour les premier match entre mes Bretonniens moisis et les Humains chanceux de Pasteque, qui avait été la seule équipe à me battre en saison régulière en saison 2. Après une avalanche de jets chanceux à faire pâlir un gagnant de l’Euromillion pour mon adversaire, nous sommes à l’ultime tour du match. Le score est de 2 partout, la balle, à terre le long de la ligne de touche, est entourée par deux joueurs, je n’ai qu’un joueur à portée de touchdown, et il est marqué par l’ogre adverse. La suite se voit en images dans cette vidéo, et comme vous le voyez, j’ai réussi grâce à une improbable séquence à faire sortir la balle en touche, la propulsant aléatoirement dans ma moitié de terrain, avant de la ramasser, passer et blitzer pour aller marquer. La suite de jets est en soi très compliquée, avec seulement 3,528% de chances de réussite avec la relance (que j’ai dû utiliser), mais c’est sans compter les probabilités que la balle rebondisse en touche (3 sur 8), puis retombe sur le terrain et à portée de mon passeur (c’est long à quantifier, désolé pour les amateurs de décimales). J’aurais pu essayer de reproduire cette séquence à l’identique pendant des jours sans y arriver, mais elle s’est déroulée devant mes yeux ébahis (et mon adversaire hurlant) en plein match, me donnant l’occasion d’applaudir Lord Casque Noir, ce blitzer en temps normal inutile qui aura pour une fois servi à quelque chose. Non parce que comme le vrai, on ne peut pas dire qu’il en fou…

En raison d’un surmenage, le rédacteur de cette news a été révoqué et remplacé par quelqu’un de plus conciliant avec la rédaction de Canard PC. Nous nous excusons pour la gêne occasionnée.

Le coach du mois :

Trois +1 en force sur des saurus distincts, et +2 en agilité sur le même skink ? Mais non, c'est honnête, voyons !
Trois +1 en force sur des saurus distincts, et +2 en agilité sur le même skink ? Mais non, c’est honnête, voyons !

Pour une fois, le gratifiant titre de coach du mois ne sera pas l’occasion de raconter une somme d’anecdotes incongrues et drolatiques sur l’infortuné récipiendaire, ni n’aura pour but de porter malheur à un de mes futurs adversaires. Parce que oui, pitmartinz s’est fait démonter la tronche par mes Bretonniens, et c’est un peu la honte quand même, pas besoin de rajouter le mépris public à l’humiliation qu’il a déjà pu ressentir en perdant avec ses Lézards cheatés. Car voyez-vous, pitmartinz fait partie de ces quelques coachs qui, à chaque fois qu’ils lancent les dés pour gagner un niveau sur un de leurs joueurs, font un double 6. Au lieu d’avoir une foule de Lézards force 4 à affronter, ses malheureux adversaires ont plutôt affaire à une foule de Lézards force 5, ce qui démolit d’autant plus l’équilibre du jeu que la plupart des gens normaux peinent déjà à garder leurs joueurs en vie au cours d’une saison. Loin de moi l’idée de dire que cette différence statistique lui facilite tellement la vie qu’il n’a pas besoin de savoir jouer correctement au jeu, il est après tout premier de la D2 avec ses Lézards malgré une opposition très correcte. Non, la seule chose que je me contenterai de noter, c’est que dans une autre division, avec son équipe de Bretonniens flambant neuve, il n’a même pas réussi à gagner plus de deux matchs en neuf journées, stagnant sans gloire dans les tréfonds d’un classement pourtant peu concurrentiel. Donc si en fait, c’est exactement ce que je voulais dire, quel gros nul !

Le point sur le classement :

Comme je vous le disais au début de cette news, les divisions ont progressé selon des rythmes très différents, les classements des divisions 3 et 4 n’ont donc pas grand intérêt pour l’instant, au tiers de la saison – d’aucuns diraient mesquinement que c’est le cas également le reste du temps, mais comme je viens de la D3, je ne m’y oppose vigoureusement : on n’y trouve pas que des coachs nuls, on y trouve aussi les coachs malchanceux. Par contre les tendances des divisions 1 et 2, auxquelles il ne reste qu’une poignée de matchs, montrent clairement la démarcation de Lawthrall et Dragou en D1 ou de pitmartinz et moi-même en D2. Les deux divisions d’équipes neuves, quant à elles, ont suffisamment progressé pour que de nettes tendances se dégagent, avec en EN1 une égalité entre VanDub et moi en haut du classement, ainsi qu’une légère avance de Lawthrall sur Seymos en EN2. Donc ouais, pour l’instant ça n’a pas grand intérêt. De toute façon c’est la rubrique dont tout le monde se fout, vous ne savez même pas de qui je parle. Je pourrais inventer des noms, ce serait pareil. D’ailleurs, je suis désormais certain que personne ne lit cette news pour Blood Bowl, mais pour le plaisir de voir de quel coach je me moquerai la prochaine fois. C’est mesquin. Je suis très triste.

C’est tout pour cette fois-ci, on se retrouve le mois prochain avec, sans doute, l’approche des playoffs pour les divisions neuves, la fin des divisions 1 et 2 et surtout l’ouverture des inscriptions à la saison 4, qui ne devrait plus trop tarder à ce moment là. Je sais, dit comme ça ce n’est pas super funky, mais promis, je demanderai des efforts à mes camarades coachs pour qu’ils fassent n’importe quoi, qu’on s’amuse un peu, et pas seulement à leurs dépends.

Rejoignez la discussion sur le forum.

von_yaourt
Élevé dans les hautes steppes d'un stade (ne cherchez pas à comprendre), Von Yaourt apprit très rapidement à compter les distances en cases plutôt qu'en mètres ou en yards. Sans surprise, son adaptation naturelle au Blood Bowl le fit ainsi désigner d'office comme commissaire au sein de la ligue Canard PC.