Allez, encore une, et j'arrête de rafraichir la page

von_yaourt

von_yaourt
8 POSTS
Élevé dans les hautes steppes d'un stade (ne cherchez pas à comprendre), Von Yaourt apprit très rapidement à compter les distances en cases plutôt qu'en mètres ou en yards. Sans surprise, son adaptation naturelle au Blood Bowl le fit ainsi désigner d'office comme commissaire au sein de la ligue Canard PC.

par   
Il est peut-être mort et pas très présentable, mais c'est son choix de vie.

C’est l’été ! La saison où rien n’avance, où tout le monde déserte son poste pour s’entasser sur les plages de Lorraine (celle de l’étang de refroidissement de la centrale à charbon, vous savez, à côté de la carrière de sable) au lieu de profiter des joies de notre tournoi de Blood Bowl, celui là même qui réunit les meilleurs coachs, choisis sans discrimination parmi un panel impressionnant de volontaires dont aucun n’a été recalé à l’entrée. Les statistiques même raciales étant légales et autorisées par chez nous (même si on déteste toujours autant les Skavens), un grand sondage absolument pas fictif a été réalisé pour définir le profil type du coach CPC. Il semblerait donc que le coach moyen soit juillettiste, ait environ 35 ans, deux enfants, un chien, au moins un oncle emprisonné pour avoir tenté de frauder le fisc, et, si l’on en croit les tristes résultats des équipes agiles dans la ligue, deux mains gauches. Vous comprendrez donc aisément que, trop occupé à abandonner belle maman sur l’autoroute direction La Grande-Motte, le coach moyen n’a pas eu trop le temps de jouer à Blood Bowl cet été. Résultat le début de la saison 3 a vu ses différentes divisions progresser à des vitesses plus que disparates, entre la division 2 qui a conservé son rythme de croisière d’un match par semaine et la division 4 qui peine à finir sa troisième journée en deux mois d’activité. Par chance, d’ici à la publication de la prochaine news, ils auront sans doute rattrapé leur retard, sous peine d’être envoyés au terrifiant goulag du forum CPC. On l’appelle aussi « la section MOBA ».

Le moment fort du mois :

Ils ne sont pas beaux, ils ne sont pas très frais non plus, mais ils sont enfin là !
Ils ne sont pas beaux, ils ne sont pas très frais non plus, mais ils sont enfin là !

Vacances obligent, rien n’est arrivé de franchement intéressant dans notre ligue au repos, à tel point que même cette news a pris un mois sabbatique. Pourtant, il y a bien un truc cool qui s’est produit depuis la dernière fois que vous m’avez lu, c’est bien sûr l’arrivée des Morts Vivants, une des races emblématiques du jeu, dont les sacs d’os sont très populaires parmi les masses de coachs peu doués qui font l’essentiel de nos ligues. C’est l’occasion de ressortir le désormais immortel guide Bien Débuter, mis à jour avec cette nouvelle race, mais aussi – car oui, il y a eu ça aussi – le retour du prix des blitzers orques au prix du livre de règles actuel. Rappelons que si vous voulez commencer Blood Bowl 2, vous y trouverez tout ce qu’il faut pour apprendre à jouer correctement, développer votre équipe intelligemment, et ne jamais avoir à tenter ce que vous allez lire dans la prochaine rubrique.

L’action du mois :

Croyez-le ou non, je n’aime pas trop tirer la couverture à moi dans cette news, car il se passe en général suffisamment de choses pour avoir de la matière et me moqu… euh, pardon, célébrer les exploits de mes camarades coachs les plus remarquables. Mais malheureusement, dans la rubrique action du mois, j’ai souvent eu non pas le plaisir, mais l’obligation de m’envoyer des fleurs. Peut-être suis-je un des rares coachs à entreprendre des actions miraculeuses, ou, plus vraisemblablement, le seul à réussir des actions désespérées quand la situation le réclame. Il faut dire que je savais toute tentative de pratiquer un jeu normal perdue d’avance en nommant mon équipe avec des membres de la rédaction, dont l’incapacité à travailler en équipe sans se jeter des objets contondants au visage est aussi incroyable en jeu qu’en vrai

Avec 2-0 pour lui, j'étais à peu près sûr que le match était plié. Heureusement, les dés ont été joueurs.
Avec 2-0 pour lui, j’étais à peu près sûr que le match était plié. Heureusement, les dés ont été joueurs.

Nous voilà donc au tout début de la saison 3, pour les premier match entre mes Bretonniens moisis et les Humains chanceux de Pasteque, qui avait été la seule équipe à me battre en saison régulière en saison 2. Après une avalanche de jets chanceux à faire pâlir un gagnant de l’Euromillion pour mon adversaire, nous sommes à l’ultime tour du match. Le score est de 2 partout, la balle, à terre le long de la ligne de touche, est entourée par deux joueurs, je n’ai qu’un joueur à portée de touchdown, et il est marqué par l’ogre adverse. La suite se voit en images dans cette vidéo, et comme vous le voyez, j’ai réussi grâce à une improbable séquence à faire sortir la balle en touche, la propulsant aléatoirement dans ma moitié de terrain, avant de la ramasser, passer et blitzer pour aller marquer. La suite de jets est en soi très compliquée, avec seulement 3,528% de chances de réussite avec la relance (que j’ai dû utiliser), mais c’est sans compter les probabilités que la balle rebondisse en touche (3 sur 8), puis retombe sur le terrain et à portée de mon passeur (c’est long à quantifier, désolé pour les amateurs de décimales). J’aurais pu essayer de reproduire cette séquence à l’identique pendant des jours sans y arriver, mais elle s’est déroulée devant mes yeux ébahis (et mon adversaire hurlant) en plein match, me donnant l’occasion d’applaudir Lord Casque Noir, ce blitzer en temps normal inutile qui aura pour une fois servi à quelque chose. Non parce que comme le vrai, on ne peut pas dire qu’il en fou…

En raison d’un surmenage, le rédacteur de cette news a été révoqué et remplacé par quelqu’un de plus conciliant avec la rédaction de Canard PC. Nous nous excusons pour la gêne occasionnée.

Le coach du mois :

Trois +1 en force sur des saurus distincts, et +2 en agilité sur le même skink ? Mais non, c'est honnête, voyons !
Trois +1 en force sur des saurus distincts, et +2 en agilité sur le même skink ? Mais non, c’est honnête, voyons !

Pour une fois, le gratifiant titre de coach du mois ne sera pas l’occasion de raconter une somme d’anecdotes incongrues et drolatiques sur l’infortuné récipiendaire, ni n’aura pour but de porter malheur à un de mes futurs adversaires. Parce que oui, pitmartinz s’est fait démonter la tronche par mes Bretonniens, et c’est un peu la honte quand même, pas besoin de rajouter le mépris public à l’humiliation qu’il a déjà pu ressentir en perdant avec ses Lézards cheatés. Car voyez-vous, pitmartinz fait partie de ces quelques coachs qui, à chaque fois qu’ils lancent les dés pour gagner un niveau sur un de leurs joueurs, font un double 6. Au lieu d’avoir une foule de Lézards force 4 à affronter, ses malheureux adversaires ont plutôt affaire à une foule de Lézards force 5, ce qui démolit d’autant plus l’équilibre du jeu que la plupart des gens normaux peinent déjà à garder leurs joueurs en vie au cours d’une saison. Loin de moi l’idée de dire que cette différence statistique lui facilite tellement la vie qu’il n’a pas besoin de savoir jouer correctement au jeu, il est après tout premier de la D2 avec ses Lézards malgré une opposition très correcte. Non, la seule chose que je me contenterai de noter, c’est que dans une autre division, avec son équipe de Bretonniens flambant neuve, il n’a même pas réussi à gagner plus de deux matchs en neuf journées, stagnant sans gloire dans les tréfonds d’un classement pourtant peu concurrentiel. Donc si en fait, c’est exactement ce que je voulais dire, quel gros nul !

Le point sur le classement :

Comme je vous le disais au début de cette news, les divisions ont progressé selon des rythmes très différents, les classements des divisions 3 et 4 n’ont donc pas grand intérêt pour l’instant, au tiers de la saison – d’aucuns diraient mesquinement que c’est le cas également le reste du temps, mais comme je viens de la D3, je ne m’y oppose vigoureusement : on n’y trouve pas que des coachs nuls, on y trouve aussi les coachs malchanceux. Par contre les tendances des divisions 1 et 2, auxquelles il ne reste qu’une poignée de matchs, montrent clairement la démarcation de Lawthrall et Dragou en D1 ou de pitmartinz et moi-même en D2. Les deux divisions d’équipes neuves, quant à elles, ont suffisamment progressé pour que de nettes tendances se dégagent, avec en EN1 une égalité entre VanDub et moi en haut du classement, ainsi qu’une légère avance de Lawthrall sur Seymos en EN2. Donc ouais, pour l’instant ça n’a pas grand intérêt. De toute façon c’est la rubrique dont tout le monde se fout, vous ne savez même pas de qui je parle. Je pourrais inventer des noms, ce serait pareil. D’ailleurs, je suis désormais certain que personne ne lit cette news pour Blood Bowl, mais pour le plaisir de voir de quel coach je me moquerai la prochaine fois. C’est mesquin. Je suis très triste.

C’est tout pour cette fois-ci, on se retrouve le mois prochain avec, sans doute, l’approche des playoffs pour les divisions neuves, la fin des divisions 1 et 2 et surtout l’ouverture des inscriptions à la saison 4, qui ne devrait plus trop tarder à ce moment là. Je sais, dit comme ça ce n’est pas super funky, mais promis, je demanderai des efforts à mes camarades coachs pour qu’ils fassent n’importe quoi, qu’on s’amuse un peu, et pas seulement à leurs dépends.

Rejoignez la discussion sur le forum.

par   
Personne n'évoquera la découverte d'une nouvelle race en cours de préparation dans ce billet. Indice : ils ne sont plus très frais. Vous n'avez rien lu.

Il aura fallu braver les tempêtes, les inondations de terrains, les invasions de l’espace de jeu par les syndicats du vieux monde en colère, la grève des calèches et surtout le retard des nombreux coachs participant à cette foutue saison 2, mais ça y est, les playoffs sont enfin terminés. Et pour se faire pardonner ce retard, vous aurez le droit ce mois-ci à un billet taille XXL.

Le moment fort du mois : 

Vous le savez sans doute si vous êtes un assidu de Canard PC, mais il a été décidé par les instances dirigeantes du magazine de lancer un Kickstarter pour financer le futur site web, la version sur laquelle vous êtes en train de lire cette news étant coincée quelque part entre le mésolithique et le néolithique de l’internet. Comme la campagne est d’ores et déjà un franc succès (à 300% de l’objectif initial à l’heure où j’écris ces lignes), il est temps de vous remercier de votre confiance, car je sais qu’en tant qu’attraction principale du site actuel, c’est bien sûr ce billet sur notre ligue de Blood Bowl qui vous a poussé à témoigner votre confiance au futur site web de CPC. C’est pourquoi je peux vous annoncer en exclusivité le premier pledge goal de la campagne : pour un million d’eurobrouzoufs, vous aurez deux fois plus de news sur Blood Bowl, que j’écrirai très mal installé dans un fauteuil en or massif rehaussé de diamants.

Consulte ses e-mails

Ok, Ivan n’est pas d’accord avec mon idée de fauteuil bling bling, il paraît que c’est le confort des lecteurs qui prime sur celui du rédacteur. Pfff. C’est pas avec des idées comme ça qu’il va révolutionner l’internet, moi je vous le dis. Bon, on va continuer comme avant, alors.

L’action du mois :

Une esquive dans trois zones de tacle adverses ? Pas de problème, il suffit de faire un 6 !
Une esquive dans trois zones de tacle adverses ? Pas de problème, il suffit de faire un 6 !

Il fallait bien ça pour réussir à se qualifier en finale des playoffs – de consolation, certes, ça enlève un peu de panache à l’histoire, je n’aurais pas dû le mentionner si tôt, oubliez cet aparté – et l’action du mois est signée Travica, dont les Humains ont réussi à faire un petit miracle. Au tour 16, il ne reste plus qu’une action désespérée pour tenter d’arracher le 2-1 à Hein (haha, c’est marrant, dites-le à haute voix) et ses Orques. Plutôt que de tenter d’aller en prolongations sans trop prendre de risques, Travica tente la seule action qu’il pouvait encore faire pour espérer marquer. Il lui faut d’abord faire sortir son receveur entouré par un gros tas d’orques avec une magnifique esquive à 6 (sur un jet à 6+), suivie d’une autre esquive à 4+ réussie, afin de parvenir tranquillement dans la zone d’en-but adverse avec un go for it. Puis il lui faut remonter le ballon, faire une transmission et enfin réussir une passe (à 5+) sans se faire intercepter la balle, puis une réception qui n’était plus qu’une formalité.

Et bam, touchdown, le match est fini, merci d’avoir joué. Tout ça grâce à une action qui avait 0,875% de chances de réussir (ok, 3% avec une relance, c’est beaucoup trop). Pas mal, pas mal, vous pouvez la voir en vidéo ici, si ça vous dit. Mais spoiler alert : on a déjà mieux dans le prochain billet. Revenez le mois prochain pour plus de stat porn.

Le coach du mois :

Le coach du mois, c’est bien entendu CMP, ou CaMarchePas, un coach vieux de la vieille, qui grâce à son style de jeu si typiquement… euh, primaire, reste sans doute à l’heure actuelle le coach le plus détesté de la ligue par ses adversaires, malgré ses piètres résultats sportifs. Certes, depuis l’explosion du nombre de coachs avec la sortie de Blood Bowl 2, nous ne sommes plus très nombreux à nous souvenir qu’il fut par deux fois champion sur le premier opus, à l’époque où il jouait les Nains du Chaos et gagnait grâce à des coups d’envois qui couchaient dix des onze joueurs adverses (véridique, j’étais à l’adversaire en question). Pour gagner, il a une technique infaillible : jouer une trentaine de matchs (avec plus ou moins de réussite) pour que tous ses joueurs obtiennent le combo griffes/châtaigne/écrasement qui maximise les chances de blesser les joueurs adverses, défier son adversaire à coups de « je vais démolir toute ton équipe », puis, soit effectivement démolir l’équipe adverse, soit perdre lamentablement en étant incapable de jouer le ballon. Après la défaite, CMP continue alors à défier son adversaire à grand renfort de phrases comme « la prochaine fois je te piétinerai dès que tu tomberas au sol », une technique qu’il emploie indubitablement, avant de se faire expulser tous ses joueurs et de perdre, parce qu’il oublie encore de jouer le ballon.

Si CMP jouait au hockey sur glace, il serait ce joueur physique et rugueux, trop occupé à essayer de déchausser les dents de son adversaire pour voir que l’équipe adverse est déjà rentrée aux vestiaires fêter la victoire et se faire poser des points de suture. Et vous savez quoi ? C’est parce que ce genre de joueurs se fait de plus en plus rare que l’on ne chérit plus les gens qui jouent avec le cerveau, pratiquent le beau jeu et félicitent leurs adversaires quand ils réalisent de belles actions. Profitons encore de ces hommes qui, malgré une espérance de vie courte et un physique ingrat, font de ce sport le dernier bastion de la virilité, avant que le futur ne les fasse disparaître au profit de la technique et du talent. Au fait, mon analogie avec le hockey sur glace s’est arrêtée à la première phrase.

Le point sur les playoffs :

Mais CMP n’a pas eu de bol, après s’être hissé jusqu’en finale de nos playoffs en appliquant sa brillante stratégie de taper plus fort que l’adversaire, il s’est ultimement retrouvé confronté à dragou, qui s’est hissé en finale en appliquant sa brillante stratégie de taper plus fort que l’adversaire, aussi. Seulement dragou jouait le Chaos là où CMP ne jouait « que » les Orques, une race certes aussi brutale, mais qui n’a pas accès aux indispensables griffes (réservées aux Chaos et Skavens) qui permettent d’ignorer les hautes valeurs d’armure comme celles… des Orques. Une finale dont le suspens a duré un tour, puisque suite à un très mauvais placement initial de CMP, une esquive ratée sur laquelle il se blesse un joueur et une bonne série de blocages de la part de dragou, les Orques ont déjà perdu quatre joueurs à l’issue du tour 2. Une victoire logique de dragou dans ce qui restera la pire finale de l’histoire du Blood Bowl CPC, car ce n’est pas le meilleur joueur qui l’a emporté, mais bien celui qui aura eu le plus de chance aux dés. Et pas seulement lors du match, mais également lors de ses passages de niveaux successifs, puisque le Chaos de dragou a bénéficié de QUATRE gains de Force sur ses joueurs, soit quatre double six obtenus lors du développement de son équipe, là où deux sont souvant suffisants pour considérer qu’une équipe a un avantage déloyal face à ses adversaires.

Il faut croire que Travica avait utilisé tout son quota de chance lors du match précédent.
Il faut croire que Travica avait utilisé tout son quota de chance lors du match précédent.

Heureusement du côté des playoffs de consolation (réservés à tous les nu… coachs qui n’étaient pas qualifiés pour les playoffs principaux), c’est bien sûr le beau jeu qui l’a emporté puisque ce sont les Nains de kargadum qui… Oh et puis merde. Vous ne me croyiez pas quand je vous disais il y a quelques mois qu’il suffisait de jouer des bourrins pour gagner les ligues longues ? Voilà, c’est encore le pauvre Travica qui en a fait les frais, avec ses gentils Humains en perdant 2-0 contre les Nains de kargadum. Vivement qu’une équipe de Skavens vienne nous rappeler à quel point jouer agile peut également être dégueulasse pour l’adversaire, parce que ce ne sont pas mes Nordiques ultra violents qui risquent de changer la donne.

 

Mais le début de la saison 3, remplie d’équipes de Nordiques facétieuses et de coachs aimables qui rigolent quand ils se font décimer leur équipe, sera l’objet d’une future news. Et si vous avez raté le coche pour les inscriptions, rassurez-vous, un format court devrait bientôt voir le jour pour que l’on passe l’été, certes au ralenti, mais que voulez-vous, le coach de Blood Bowl moyen semble assez vieux et assez riche pour s’offrir des vacances à la Bourboule. Sans doute parce que ça sonne proche.

Rejoignez la discussion sur le forum

par   
Saurez-vous trouver la thématique de ce billet ? Non, ce n'est pas la culotte cloutée. Bien tenté.

Il y a des mois où tout se passe bien, comme celui que je viens de vivre, qui donnent presque envie de jouer à Blood Bowl avec le sourire. La saison se déroule bien, mon groupe a pris tellement d’avance qu’il est déjà fini et que je me suis assuré la place de champion de ma division ainsi qu’une qualification en playoffs ; et en plus je me suis fait sortir suffisamment vite de tous les tournois annexes pour jouer à autre chose. Ouf. Enfin du temps pour moi ! Alors autant le mettre à profit.

Le moment fort du mois :

C’est bien entendu l’arrivée des Nordiques, enfin ! On les a attendu tout le mois de février puis tout le mois de mars, puis tout le mois d’avril, et c’est comme pas promis du tout en mai que ces guerriers en culotte de cuir sont enfin venus s’ajouter aux quelques races présentes dans Blood Bowl 2. Alors bien sûr, on attend maintenant avec impatience les races suivantes qui devraient arriver beaucoup plus rapidement, dixit Cyanide.

Voilà, vous voyez ce que je viens de faire ? On appelle ça du recyclage dans le jargon des professionnels de la profession. Il suffit de changer quelques mots à un vieux paragraphe pour s’économiser quelques minutes de travail et pouvoir jouer aux jeux vidéo au lieu d’écrire des idioties. Sans cette technique journalistique ancestrale, Canard PC n’aurait pas tenu trois mois de plus.

L’action du mois :

Le jet de dés improbable. Mais comme il y a une justice karmique, je gagnerai quand même le match sur un score de 2-1.
Le jet de dés improbable. Mais comme il y a une justice karmique, je gagnerai quand même le match sur un score de 2-1.

L’action du mois me concerne directement, non pas parce que je suis allé au plus facile et que je n’ai pas cherché à trouver des actions d’éclat ailleurs que lors de mes matchs, mais bien parce que… Non en fait, c’est par pure fainéantise. Mais en même temps elle est marrante cette action, d’autant plus que j’en suis du mauvais côté. Après une superbe défense en deux tours de ma part, les Hauts Elfes d’Harvester se retrouvent au milieu de ma moitié de terrain, formant une belle cage intégralement marquée par mes joueurs, sans échappatoire facile ni action évidente pour se défaire de mon marquage. Après avoir tenté de créer une brèche dans ma défense, il concède un turnover qui me laisse l’opportunité de détruire sa cage, coucher tous ses joueurs sauf un et récupérer le ballon sur un rebond, qui atterrit opportunément dans les mains d’un de mes blitzers du doux nom d’Ivan Le Fou. Un preux chevalier fiable, solide et généreux, doté de surcroît des compétences blocage et esquive lui assurant de ne se faire coucher que sur un résultat de 6 sur un dé de blocage. Autant dire que j’étais particulièrement confiant.

Il n'a besoin que de 2+ pour réussir l'esquive mais il obtient un 6. Foutu frimeur.
Il n’a besoin que de 2+ pour réussir l’esquive mais il obtient un 6. Foutu frimeur.

Harvester tente alors la seule chose qu’il pouvait tenter : un blocage ultra risqué à deux dés contre lui (il lance deux dés et je choisis le résultat qui m’arrange le plus) sur mon porteur de balle. Il lui faut donc deux 6 pour réussir. Chances de réussite : 2,8%. Chances de turnover direct (faire un seul 1) : 33%. Évidemment, il sortira un double 6 de son chapeau (et sans même avoir à relancer), me couchant directement Ivan Le Fou qui, lâchant le ballon, le fait rebondir quelques cases derrière lui. Il ne reste alors à Harvester qu’à esquiver avec le seul joueur que j’avais laissé debout, ramasser la balle et partir marquer un touchdown improbable qui lui permet de mener 1-0 . Oui, on peut dire que les dés étaient avec lui.

Le coach du mois :

Le coach du mois c’est bien entendu moi-même. Non pas parce que j’ai terminé la saison premier de ma division avec sept victoires et trois nuls pour une seule défaite – ça se passe souvent ainsi quand on rencontre des coachs qui ont autant de malchance que soi – ni parce que j’ai réussi à ce que mes onze adversaires s’organisent suffisamment bien pour prendre trois semaines d’avance sur le calendrier prévu. Personne ne s’étonne plus de mes qualités de meneur d’hommes. Pas plus parce que, sortie des Nordiques oblige, j’ai mis à jour le guide Bien Débuter ou rédigé un guide complet de ces guerriers nudistes sur le forum. Chacun sait qu’en tant que commissaire au palmarès fourni grâce à ces mêmes Nordiques, ce genre de responsabilité m’échoit.

Si vous inscrivez une nouvelle équipe la saison prochaine, il y a de bonnes chances que vous trouviez mes Nordiques sur votre route.
Si vous inscrivez une nouvelle équipe la saison prochaine, il y a de bonnes chances que vous trouviez mes Nordiques sur votre route.

Non, voyez-vous, c’est parce qu’actuellement personne ne fait grand chose de remarquable, hormis mes précédents coachs du mois qui sont, pour certains, remarquablement mauvais – pas de bol, je les avais pris comme coéquipiers en tournoi par équipe, mais pour respecter l’anonymat de ces deux fonctionnaires et ne pas jeter l’opprobre sur leurs capacités de coach, je ne citerai pas leurs pseudonymes. Donc non, si c’est bien moi le coach du mois, c’est parce que j’avais la flemme de trouver quelqu’un d’autre.

Le point sur le classement :

La saison est déjà presque terminée, il est donc assez facile d’extrapoler le classement final de chaque groupe. En division 1 dragou est déjà assuré d’être sacré champion alors que les places qualificatives en playoffs sont encore disputées, en division 2 CMP et Kanard se disputent la première place, et en division 3 je finis donc d’un point devant Pasteque. Pratiquement que des commissaires, c’est louche. Côté équipes neuves, les Lézards cheatés de Ptitmartinz dominent les débats devant Freed_Fr et Bloodrick en division 1, alors que Dodo a un match d’avance sur Zlodh et Canard Noir en division 2. Du Chaos, des Nains, des Bretonniens, des Hommes Lézards et du Chaos : il suffit donc de savoir jouer (mes Bretonniens) ou de taper plus fort que ses adversaires (tous les autres) pour être en tête de son groupe. C’est moche, Blood Bowl.

 

Si vous lisez ce papier et que vous mourrez d’envie de nous rejoindre, réjouissez-vous ! Les inscriptions pour la saison 3 sont d’ores et déjà ouvertes, tous les détails sont sur le forum. Et pour ceux qui n’auraient pas le temps de se consacrer à Blood Bowl trop fréquemment, des formats plus courts entre canards ont aussi lieu régulièrement, ainsi, bien sûr, que des matchs presque amicaux. Début des hostilités dans un mois environ !

Rejoignez la discussion sur le forum.

par   
Par souci de sérieux, cet article n'a pas été publié un 1er avril. Tous les faits relatés sont vrais. Ouais, moi aussi , j'ai du mal à y croire.

J’étais parti pour vous faire toute cette news sur le ton du regretté Jean Pierre Coffe, vous dire que ce tournoi c’était un bon produit du terroir respectueux des chaînes de production de joueurs locaux, avec des coachs frais (et de saison) et l’amour des traditions, mais un canard m’a devancé en faisant son compte-rendu de la même façon. C’est pourquoi, en piquant mes idées d’introductions les plus simples, il se voit d’office exclu du reste de nos compétitions jusqu’à la fin de mon mandat à vie.

Le moment fort du mois :

C’est bien entendu l’arrivée des Nordiques, enfin ! On les a attendu tout le mois de février, et c’est comme promis en mars que ces guerriers en culotte de cuir sont enfin venus s’ajouter aux quelques races présentes dans Blood Bowl 2. Enfin, après six mois à tourner en rond avec dix races seulement, voilà un peu de sang neuf pour relancer l’intérêt à long terme du jeu ! Alors, bien sûr, on attend maintenant avec impatience les races suivantes qui devraient arriver beaucoup plus rapidement, dixit Cyanide, mais on est déjà super content d’avoir…

Hein, attendez… les Nordiques ne sont toujours pas là ? Je ne suis donc pas le seul à n’avoir rien foutu en mars ?

L’action du mois :

N'importe quel coach avec un sens des probabilités aurait relevé ses joueurs, fait un blitz pour démarquer son lanceur et faire avancer ce dernier avant de faire une passe courte, avec à peu près 70% de chances de réussites avant relance. Mais Jésus préfère les actions à 2% de chances de réussite, parce qu'il est comme ça.
N’importe quel coach avec un sens des probabilités aurait relevé ses joueurs, fait un blitz pour démarquer son lanceur et l’avancer avant de faire une passe courte, avec à peu près 70% de chances de réussites avant relance. Mais Jésus préfère les actions à 2% de chances de réussite, parce qu’il est comme ça.

On l’oublie trop souvent, mais il y a un véritable aspect RPG dans Blood Bowl, c’est pourquoi on a un peu trop tendance à s’attacher à nos joueurs, qu’on a nommés avec amour et qu’on a vu gagner en expérience avant de finir par rendre l’âme écrasés par un lancer de gobelin chanceux. Mais il y a un canard qui prend le roleplay encore plus au sérieux : Jésus. On aurait pu penser qu’il allait tenter multiplier les pains mais même pas, il joue Humains – sans doute une sombre histoire de race élue. Alors évidemment, quand son lanceur passe un niveau, Jésus ne suit pas les conseils prodigués par nous autres, vulgaires païens qui pensons avec logique plutôt qu’avec l’inébranlable foi des bienheureux. Non, Jésus confère directement à son lanceur la compétence « main de dieu » (ça ne s’invente pas), qui permet de balancer la balle n’importe où sur le terrain pour s’en débarrasser, parce que le roleplay, c’est quand même plus important que la victoire. C’était sans compter sur un véritable miracle : une déviation obligatoire qui envoie la balle… pile sur la case visée. Ok, ça n’a pas l’air de grand chose dit comme ça, mais comprenez bien : une déviation est un jet de 3 dés, qui sont autant de vecteurs permettant de déterminer la case d’arrivée du ballon. Or, sur cette action précise, les vecteurs se sont compensés, faisant d’un lancer de ballon hasardeux une passe aussi précise que celle d’un lanceur elfe. J’ai demandé aux canards mathématiciens combien de chances il y avait pour qu’un tel événement se produise et la réponse est formelle : 4.6875% de chances pour la seule main de dieu. Mais le plus drôle, c’est que le receveur a attrapé la balle et est allé marquer dans la foulée, faisant d’une action désespérée (avec 2.604167% de chances de réussite sans relance, au final) une parfaite occasion de revenir au score. Évidemment, Jésus perdra tout de même le match 2-1, parce que les miracles de la foi ne sont rien par rapport aux conseils du guide suprême prodigués par mes soins.

Le coach du mois :

Ses Bretonniens manquent de rouge et de vert. Ce n'est pas du tout roleplay.
Ses Bretonniens manquent de rouge et de vert. Ce n’est pas du tout roleplay.

Pasteque n’est pas un coach facile, mais il fut un coach en retard. Alors qu’on avait déjà lancé la saison 1, il s’est pointé comme une fleur sur notre beau forum pour demander, au cas où, s’il n’y avait pas une place de libre. Bah non, il n’y en avait pas, faut arriver à l’heure pour pointer, hé oh. Foutu hippie. Mais quand on a eu besoin de remplacer un coach sur le départ, il a été là, et ça, c’était quand même cool. Quand, lors de la saison 2, il nous fallait un coach pour compléter un format et lancer la saison, il était là. Et comme c’est un mec super disponible (sans doute un chômeur), il a même eu l’exceptionnel droit d’avoir deux équipes dans le tournoi, dans des divisions différentes, dont la division des stakhanovistes qui jouent trois fois par semaine. Par chance, Pasteque ne joue pas très bien, donc personne ne se plaint d’avoir à l’affronter aussi souvent. Heureusement, parce que je le soupçonne aussi d’avoir créé des multi-comptes et de jouer en secret la moitié des équipes du tournoi – sans doute la moitié vers la fin du classement, si vous me demandez mon avis. On aimerait tout de même avoir plus de Pasteque dans nos compétitions, parce que c’est bien pratique.

Le point sur le classement :

Après un mois de compétition, une nette tendance se dégage et s’analyse précisément : le classement ne veut absolument rien dire. Dragou est en tête de la D1 avec une équipe du Chaos qui devrait en temps normal ne rien pouvoir faire à ce stade de développement, c’est bien la preuve que quelque chose de louche se passe au pays des canards. C’est pourquoi des contrôles anti-triche seront organisés dès le mois prochain pour vérifier l’intégrité des jets de dés de chaque coach. Il est hors de question que la réputation de notre noble institution soit entachée par de telles suspicions.

 

Rendez-vous en mai, où l’on vous dira pourquoi l’absence des Nordiques dans le jeu un mois de plus aura entraîné des émeutes dans tout l’ouest de Montargis, mettant en péril l’équilibre budgétaire de l’Europe unifiée, la paix dans le monde et la bonne humeur du rédacteur de cette news.

 

Rejoignez la discussion sur le forum.

par   
C'est reparti !

Voilà, c’est fini. Et pourtant, c’est déjà reparti. J’ai l’impression d’avoir passé l’équivalent de deux vies à organiser tout ce bordel, mais ça y est, après une répétition générale de taille déjà conséquente, l’un des plus gros (le plus gros, peut-être ? ) tournoi de l’histoire de ce forum est dans les starting blocks, comme disent les mecs trop idiots pour comprendre les règles du Blood Bowl. Et pensez-vous qu’on aurait le droit à un merci de la part des instances dirigeantes du journal pour tant d’efforts ? Une marque de reconnaissance de la part des gestionnaires d’une communauté pour laquelle on sue sang et eau afin de lui offrir des jeux où l’on se met des pains, tout ça pour réduire les taux de consommation d’opium parmi les canards désœuvrés ? Non, évidemment, ces gens là sont trop occupés avec leur « vrai métier », ils n’ont « pas le temps tout de suite, là y a bouclage et après on va boire un coup ». Sauf Ivan. Lui il est sympa, il relaie mes articles sur Twitter. C’est le seul à mériter un bisou.

Le moment fort du mois :

Le leadership du commissaire – qui ne parle jamais de lui à la première personne – a parfois été remis en question, son format discuté, ses choix dénoncés et sa malchance raillée, alors que tout s’était parfaitement passé pendant trois mois. Par solidarité avec la modération du forum de Canard PC, il a donc été unilatéralement décidé de bannir une partie des joueurs de la saison 1. Pas de bol, l’éclat d’une organisation sans faille et la perspective de participer à l’œuvre d’une vie ont été trop forts pour certains, et une vingtaine de nouveaux coachs ont décidé de frapper à la porte pour nous rejoindre. L’on – oui j’aime bien cette tournure, c’est joli « l’on » – est désormais 60 canards à se taper dessus dans une tentative futile de combler le vide de nos mornes existences (ou pour s’amuser, je ne sais plus). La saison 2 est lancée depuis hier à l’heure où vous lisez ce billet, et elle a déjà fait un mort. Un bon début.

L’action du mois :

Pff... copieur.
Pff… copieur.

C’est arrivé lors d’une des dernières journées de la saison 1, Travica et ses Humains ont sorti toute l’équipe de Trollbenton, ce qui serait un authentique exploit si un tel événement rarissime n’avait pas été rapporté à l’identique dans la précédente news… Mais bon, on ne va pas demander aux canards de tenter l’originalité hein, ça fait bien longtemps qu’ils ont défriché tous les exploits possibles, du ramassage avec un big guy après esquive jusqu’à se tuer sur un triple skull relancé en blitzant un snotling. J’espère au moins que pour la saison 2 on va avoir un peu plus d’audace dans le jeu, ils sont chiants tous ces mecs qui jouent de manière mesurée après avoir lu le guide BienDébuter.

Le coach du mois :

Donc les orques sont la pire race de nos compétitions ? Euh... attendez quelques mois avant de consulter ce tableau.
Donc les orques sont la pire race de nos compétitions ? Euh… attendez quelques mois avant de consulter ce tableau.

Il fut raillé, moqué, houspillé, conspué et parfois même apprécié en des temps jadis où le forum jouait à Blood Bowl 1, et pourtant CHbox est resté vaillant, droit dans ses bottes, et a continué à supporter les brimades contre vents et marrées. Et, alors même que Dragou se marrait dans son coin, CHbox a décidé d’entreprendre le plus grand ouvrage de l’histoire du Blood Bowl sur le forum : créer de toutes pièces un site web qui ferait annuaire, historique de toutes les compétitions, de toutes les équipes, simulerait une tier-list interne à nos compétitions et en plus générerait avec force algorithmes un ranking ELO des coachs du forum. Du bien bel ouvrage qui facilite la vie de bien des canards quand il s’agit de retrouver les rigolos qui utilisent trois pseudonymes différents entre le forum, steam et le jeu. Pour ne rien gâcher, il a également décidé de devenir le commissaire suppléant le plus compétent de la petite équipe de tortion… de gestionnaires du tournoi. Et vous savez quoi ? En plus il n’est même pas le plus mauvais coach d’entre nous, il a même fini premier du groupe 2 de la saison 1. Mais heureusement qu’il s’est mis à jouer les techniciens parce je n’aurai pas beaucoup d’autres occasions de lui jeter des fleurs maintenant qu’il est dans le groupe de la mort.

Le point sur le classement :

On mettra ça sur le compte de la clairvoyance, de l’intelligence, de la chance, ou tout simplement de l’avance considérable des tournois sur le calendrier prévu (et ces billets trop en retard), mais toutes mes prédictions se sont bien réalisées. On félicite et jalouse donc ces gros chatteux de Lawthrall, CHbox, Helly et Dragou qui ont fini premiers de leurs tournois respectifs, et Dragou qui a gagné les playoffs pour du beurre qu’il a pris le temps d’organiser (et de truquer, comme tout vrai organisateur). Et comme promis, le classement de cette première saison a permis de répartir les coachs en trois divisions distinctes, répartis entre des plus chanceux en première division jusqu’aux moins chanceux en troisième division. Non, ça n’a rien à voir avec le skill, je le redis.

 

On se retrouve le mois prochain si je n’ai pas fait de burnout et que la modération ne m’a pas banni pour avoir hébergé des canards révolutionnaires dans mon beau sous-forum. Hey, je vous ai dit qu’on avait un beau sous-forum dédié à Blood Bowl désormais ? Non ? C’est par là, et c’est déjà un joyeux foutoir qui bientôt hébergera en plus des guides raciaux complets pour répondre aux questions des canards les plus curieux et partager ses builds les plus sympas. Enfin, si quelqu’un a le courage de les écrire. Moi je vais prendre des vacances.

Rejoignez la discussion sur le forum.

par   
Mauvais mois pour les joueurs de Nains.

Comment ça, c’est déjà pratiquement fini ? Ah oui, à l’heure où ces lignes sont publiées, il ne reste que trois semaines de compétition avant la fin de cette première saison de la première ligue CPC sur Blood Bowl 2. C’est un tel succès que, pour la première dans l’histoire de ce forum, on est en avance sur le calendrier établi ! Ne vous inquiétez pas, pour compenser, on lancera la saison 2 en retard. En attendant, voici un compte-rendu aussi parcellaire qu’orienté des journées 5 à 8 de la ligue.

 

Le moment fort du mois :

Tous ceux qui ont joué à Blood Bowl 1 avec les canards du forum le savent, dès que quelque chose ne va pas, on s’empresse de blâmer Cyanide. Le jeu ne se lance pas ? C’est la faute de Cyanide. J’ai encore le bug du 12e joueur ? C’est la faute de Cyanide. J’ai enchaîné trois double skull ? C’est la faute de Cyanide. Pourtant, alors que tout le monde était prêt à sortir les fourches et brûler leur comptable si l’on devait payer 7€ la nouvelle équipe jouable, le studio a annoncé que les quatre prochaines races seraient incluses gratuitement pour ceux ayant acheté le jeu au lancement. À commencer par les Nordiques, qui devraient arriver en février, pile au lancement de notre saison 2. Du coup, on a moins envie de brûler leurs fourches, et on reporte toute notre colère sur notre prochain adversaire. Comme on pouvait le redouter, il y a eu des dizaines de morts et des matchs où une équipe a perdu plusieurs centaines de points de TV. Désormais une bonne partie des joueurs les moins chanceux souhaite changer d’équipe pour récupérer, pourquoi pas, les Nordiques ou les Nécromantiques qui passeraient par là. C’est encore la faute de Cyanide. Et je ne dis pas ça parce que je compte moi aussi changer cette foutue bande de bras cassés qui me sert d’équipe. C’est pas ma faute.

L’action du mois :

Toute une équipe sur la touche ! Cet événement historique n'arrive qu'une seule fois tous les éons. Mais les statistiques sont sans doute faussées vu qu'il s'est reproduit hier soir.
Toute une équipe sur la touche ! Cet événement historique n’arrive qu’une seule fois tous les éons. Mais les statistiques sont sans doute faussées vu qu’il s’est reproduit hier soir.

L’action du mois est à mettre au crédit de l’infirmière de l’équipe d’Elfes sylvains d’Ushak, sans doute suffisamment jolie pour avoir fait se désintéresser complètement ses joueurs du match ! Au tour 14, il n’y avait en effet plus un elfe sur le gazon, ayant tous préféré glisser sur des peaux de bananes et se la couler douce aux bords du terrain. Voilà ce que ça fait quand on engage des danseuses pour jouer à Blood Bowl.

Le chanceux du mois :

On sait qu'un match débute bien quand on déplore un mort dès la première action du premier tour. On sait que ce n'est pas normal quand c'est le joueur Skaven qui inflige ça aux Orques.
On sait qu’un match débute bien quand on déplore un mort dès la première action du premier tour. On sait que ce n’est pas normal quand c’est le joueur Skaven qui inflige ça aux Orques.

Parfois, un coach même débutant peut surfer sur une vague de succès sans précédent, réussissant des jets de dés improbables, faisant des 6 pour coucher tous ses adversaires et ayant une chance honteuse sur les passages d’armure. On a tous connu ça, le match qui se déroule parfaitement contre toute logique. Et puis parfois, il y a l’exact opposé. Mortadelle, un des coachs débutants du groupe 4, en a fait les frais lors de la journée 8. Lors d’un match de ses Orques contre les Skavens de skoum, alors qu’il avait sur le papier de quoi ruiner l’équipe adverse, Mortadelle a eu l’effroyable surprise de voir son équipe partir en fumée aux mains de frêles rats, malgré la légendaire résistance des Orques. Lors du premier blocage au premier tour du match, avant même qu’il ait pu jouer, son gobelin se fait blitzer et meurt sur le coup. Qu’importe, c’est un gobelin, ça arrive tout le temps. Après avoir encaissé un touchdown, le public reçoit son équipe au retour des vestiaires avec un rocher : un blitzer y laisse la vie. C’est déjà plus gênant. Après une foule de sorties plus ou moins graves, c’est au tour de son lanceur niveau 3 de passer de vie à trépas, à deux tours de la fin. Et en plus le MVP a été attribué à son gobelin qui n’aura eu le temps que dire « aïe » avant de rendre l’âme. Pourtant Mortadelle est un coach aussi fier que courageux. Qu’importe que son équipe soit décimée ou s’il gît dans les fins fonds du classement de son groupe, il sait que c’est la loi naturelle du Blood Bowl ! Parfois la chance nous sourit, mais le plus souvent elle décime deux mois d’efforts en quelques tours. Stoïque, Mortadelle s’est à peine plaint, et il est revenu jouer la journée suivante. Si seulement tous les vétérans du groupe 1 pouvaient partager son état d’esprit !

Le coach du mois :

Le coach du mois c’est bien sûr GrandfatherBones, aussi connu sous le sobriquet de GFB, parce que c’est quand même plus pratique. Vénérable coach à la réputation flatteuse tant pour son bon esprit que ses compétences dés en main, il fait partie des meilleurs joueurs de Canard PC, en plus d’avoir été un excellent formateur à l’injustice totale du Blood Bowl pour plus d’un coach novice, dont votre serviteur. Sauf malchance ou apothicaire farceur, GFB gagne quand il joue Skaven. Ou plutôt devrais-je dire, il joue Skaven et donc gagne. Connaissant toutes les fourberies possibles et les techniques les plus stupidement fortes du jeu, il est tout bonnement inarrêtable avec quatre coureurs d’égouts à sa disposition. Plus d’un coach a voulu tout arrêter en se prenant un one-turner au dernier tour ou en voyant deux rats enduits de vaseline se faufiler dans ses défenses sans même avoir besoin d’une relance. C’est pourquoi, au cours de bien des saisons et pour garder un semblant de suspens, il lui a été interdit de jouer Skavens en compétition avec les autres canards, sous peine d’envoyer un mercenaire gobelin lui péter les deux jambes dans la vraie vie véritable – peine perdue, il n’a réussi qu’à lui en casser une seule. Mais même ma résolution à ruiner l’existence des joueurs de rats a ses limites, et pour cette nouvelle compétition, j’ai décidé de le laisser les jouer, espérant que la chance le rattrape. Évidemment,  au cours des 8 premières semaines, il s’est fermement ancré à la première place du groupe 1 avec 6 victoires pour un nul et une défaite seulement.

Véridique : depuis que Seymos joue au Blood Bowl, le taux de mortalité des Nains a augmenté de 70%. Celui de l’armée de terre aussi.

Mais c’était sans compter sur un phénomène étrange : après avoir fait de Seymos mon joueur du mois lors du précédent billet, je me suis rendu compte que je lui avais quelque peu porté la poisse. Rien de grave, seulement 3 morts et 3 blessés pour la race la plus increvable du jeu, ses Nains passant de 1400 à 950 de TV en un match. Et que s’est-il passé pour GFB avant que je ne publie ce billet où j’avais déjà fait de lui mon coach du mois ? Deux fois rien, si ce n’est la bagatelle de huit blessures en deux matchs (deux défaites), la plupart suffisamment graves pour qu’il renvoie ses propres joueurs de lui-même. Aujourd’hui, alors que la dixième journée (oui, ce tournoi est aussi en avance que ce compte-rendu est en retard) touche bientôt à son milieu, GFB n’a plus que neuf rats valides, dont deux ont perdu un point en mouvement, et il n’est même plus premier de son groupe, au profit de Lawthrall. Je vous ai parlé de Lawthrall ? C’est un coach qui s’est inscrit pour la première fois à une coupe CPC et qui met des fessées à tous les vétérans du groupe 1 sans que personne ne l’ait vu venir, et c’est aussi mon prochain adversaire. J’ai déjà décidé que j’en ferai mon coach du mois la prochaine fois. Il me faut bien ça pour espérer gagner.

Le point sur le classement :

Maintenant que cette saison – qui, rappelons-le, sert à établir les divisions de la prochaine saison qui sera plus grosse, plus belle et plus brutale – est bien entamée, on peut raisonnablement déterminer quels coachs auront la chance de pouvoir rejoindre la division suprême des canards auréolés de gloire et ceux qui iront avec les enfants turbulents s’amuser dans la pataugeoire. Pour ne pas faire outrage aux derniers du classement, qui bien souvent choisiront de changer d’équipe plutôt que de continuer avec leur effectif actuel, on ne citera que les meilleurs. Dans le groupe 1 on retrouve sans surprise GFB, mais aussi Lawthrall et Ben Ricard qui font une étonnante et très solide saison pour se hisser parmi les premiers. Dans le groupe 2 ce sont CHbox, Zwane et Seymos qui se démarquent, c’est dire si le niveau de compétition doit être bien bas. Dans le groupe 3 ce sont sans surprise Hellyfil et ungoliant qui squattent le haut du podium, suivis par une foule de canards aux prises pour une éventuelle dernière place qualificative. Enfin dans le groupe 4, ce sont dragou, qui finira premier, puis Eyod, Kargadum et Kanard123 qui se tiennent mutuellement en respect, avec peu de marge sur leurs poursuivants.

J’aimerais vous dire que ce seront sans doute les coachs qui débuteront dès la prochaine saison dans la division 1, le saint Graal, the place to be, là où il y aura la compétition la plus féroce mais aussi le plus de chances de se hisser en playoffs pour atteindre la super coupe que l’on réserve au premier vainqueur de ce nouveau format. Mais la vérité m’oblige à vous dire que pour l’instant, le format de la saison 2 est un peu flou : même s’il inclura plusieurs divisions avec un système de montée et de descente à la fin de chaque saison ainsi qu’un tournoi de playoffs pour déterminer le canard le plus doué – ou plutôt le plus chanceux, vu le palmarès sans queue ni tête des tournois CPC – du moment, on ne sait toujours pas combien de places chaque division comportera, puisque certains coachs souhaitent déjà changer d’équipe. Une seule certitude : une division à part entière sera réservée aux nouvelles équipes, et donc aux nouveaux venus qui souhaiteraient nous rejoindre !

Pour s’inscrire c’est très simple, il suffit de venir faire un coucou sur ce topic et de consulter régulièrement le premier post pour connaître l’avancement du processus. Tous les joueurs sont les bienvenus, quel que soit leur niveau, à condition que leurs disponibilités permettent de jouer un match par semaine. N’hésitez pas à venir poser vos questions sur les nombreux topics du forum, personne ne mord, sauf les joueurs Nains. Méfiez-vous d’eux.

Rejoignez la discussion sur le forum.

par   
Premier mois de compétition : allégorie.

Voilà désormais un mois que la ligue de Blood Bowl 2 a été lancée sur le forum, avec un nombre de joueurs sans précédent (48) et une division de vétérans qui ferait honte au ministère des anciens combattants du Luxembourg. Et pour l’instant, tout se passe bien. Un peu trop bien même, puisque personne ne semble décider à faire d’actions d’éclat ou se mettre à faire un jeu de passe avec les nains. Du coup ce début de saison manque un peu de sel : hormis la malchance chronique de certains coachs, rien ne semble entacher une routine raisonnable où même les cimetières se remplissent selon les statistiques. Heureusement que les vétérans sont là pour rabaisser le niveau.

 

Le moment fort du mois :

Dès la première journée, la ligue a fait face à son premier abandon définitif. On aurait pu craindre que comme dans le premier Blood Bowl, il faille recréer toute la division pour intégrer un remplaçant, mais non ! Il est en effet désormais possible d’intégrer à n’importe quel moment une équipe remplaçante, même lors d’un tournoi déjà lancé. Les gars, on a trouvé un point sur lequel Blood Bowl 2 est mieux que son aîné ! Champagne !!!

L’action du mois :

Sinon il y a aussi des coachs qui marquent, mais on s'en fout.
Sinon il y a aussi des coachs qui marquent, mais on s’en fout.

Parfois, au moment de créer sa trentième équipe, l’inspiration ne vient pas quant il s’agit de nommer ses joueurs. Alors pour remercier les gentils rédacteurs de Canard PC de m’avoir confié cette news, j’ai décidé de nommer mes Bretonniens des doux pseudonymes des membres de La Rédaction, des preux chevaliers aux commandes jusqu’aux pigistes les plus bouseux. Évidemment, cette équipe de bras cassés enchaîne les fumbles et se retrouve infoutue de faire la moindre petite action sans s’éclater la tronche au sol, mais le plus beau aura été atteint par mon blitzeur Louis-Ferdinand Sébum qui, en voulant coller un nain sur un simple Go For It avec relance, aura réussi à trébucher et, aussi promptement que stupidement, se tuer dans sa chute. Si j’en crois mes calculs, il y avait une chance sur 2592 pour qu’un tel événement se produise. Il ne faut jamais sous-estimer le potentiel de n’importe quoi de La Rédaction.

Le coach du mois :

Seymos, en tant que haut gradé de l’armée de terre dont nous tairons le nom pour éviter qu’il ne finisse aux arrêts, est un homme occupé dans sa vie véritable. Mais même en opération extérieure pour défendre les intérêts de notre beau pays, il a toujours trouvé le temps de jouer à Blood Bowl. Au Mali, alors que les attentats ravageaient le pays, il jouait des elfes sur ses heures de bureau. En Centre-Afrique, on a pu l’entendre dire des phrases aussi anodines que « on a eu une attaque sur le camp, il y a huit morts, je vais peut-être devoir arrêter le match si ça se reproduit » ou « attends, y a des tirs qui viennent de ce côté du camp, je vais fermer la porte du bureau ». Parfois au cours de ses plus âpres batailles, il a un peu craint pour sa vie, alors désormais il joue des nains, parce que c’est plus solide. Au bout de quatre journées, Seymos se retrouve en tête du groupe 2 sans forcer, parce que les nains c’est comme les militaires, ça refuse de jouer à armes égales avec l’adversaire. Français, réjouissez-vous : même quand le pays sera en proie au chaos, on aura au moins un militaire qui connaîtra la technique du one-turner pour gagner une partie de Blood Bowl. Et ça, c’est vraiment rassurant.

Le point sur le classement :
Avec une victoire due au talent pour trois défaites causées par un atroce manque de chance, le commissaire et auteur de cette news refuse de donner du crédit aux autres joueurs. Par contre, j’ai décidé d’accorder trois touchdowns de malus d’office à chaque coach jouant nains ou skavens.

 

Voilà, c’est la fin de ce premier compte-rendu de la ligue officielle du forum Canard PC. Rendez-vous le mois prochain avec toutes vos rubriques habituelles qui auront été entièrement modifiées.

Rejoignez la discussion sur le forum.

par   

Voilà un peu plus d’un mois que Blood Bowl 2, le nouveau jeu des studios Cyanide, est sorti. La tradition séculaire du forum de Canard PC consiste à organiser des ligues entre canards afin d’amoureusement frotter ses crampons sur la joue de son prochain sans que la Maréchaussée ne puisse rien y faire. Dans la bonne humeur et la mauvaise foi, les habitués du premier Blood Bowl s’écharpent encore aujourd’hui, alors que les nouveaux coachs frappent à la porte pour lancer une compétition sur ce nouvel opus moins complet et moins lisible, mais quand même vachement plus beau.

C’est pourquoi j’ai le plaisir de vous annoncer que le premier tournoi des canards sur Blood Bowl 2 va être lancé dans les jours qui viennent. Il y a déjà une foule de participants, mais il nous manque en tout trois coachs pour parfaire le format. Toutes les infos dont vous avez besoin se trouvent sur le sujet dédié dans la rubrique Jeux online et réseau du forum, mais sachez que l’on accepte volontiers les nouveaux coachs, que l’on essayera de ne pas faire s’enfuir en hurlant en leur collant des baffes, dans la mesure du possible. D’ailleurs, si vous débutez dans le jeu, sachez que le guide Bien Débuter répondra à toutes vos questions tout en donnant quelques clés pour améliorer vos compétences de coach. N’hésitez donc pas à sauter le pas !

BotteurIl suffit de poster un message dans le topic en usant des formules de politesse d’usage (« bonjour » ou « mes respects, ô, grand commissaire » sont acceptées), et vous serez des nôtres une fois votre équipe inscrite. Attention toutefois à ne pas vous engager à la légère, cette première saison nous emmènera sans doute jusqu’à début février, au rythme d’un match obligatoire par semaine, hors fêtes. Tous ceux qui le voudront seront cordialement conviés à une nouvelle saison dans la foulée. Et si vous comptiez n’acheter le jeu qu’en soldes ce n’est pas grave ! On accueillera sans problème les nouveaux après la complétion de chaque saison.

C’est aussi l’occasion pour moi de vous annoncer une série d’articles récurrents pour suivre la ligue au plus près. Vous retrouverez ici même une news pour vous tenir informé de l’avancement de la saison, le tout enrobé dans suffisamment de rubriques idiotes et de comptes-rendus débiles pour divertir même ceux qui n’ont jamais osé se frotter aux canards les plus vicieux du forum (on les reconnaît facilement, ils jouent les Nains). Ça tombe bien, j’ai toujours rêvé d’être Robert Chapatte.

Oui, Blood Bowl est joué par des gens avec des références de vieux.

Rejoignez la discussion sur le forum

Actu

Le dernier Canard PC