What canard do for you?

Louis-Ferdinand Sebum

Louis-Ferdinand Sebum
43 POSTS
Littéraire, Louis-Ferdinand Sébum développe des sites internet stupides et tient la rubrique de programmation « Développez couché ». Intéressé par la philosophie, il accumule les heures de jeu sur Diablo. Discret, il s’épanouit dans les jeux de baston. Aspirant à une vie tranquille, il est co-rédacteur en chef de Canard PC. Des fois, il est difficile à suivre.

Dire qu’il y en a qui prétendent que les journalistes de jeu vidéo sont des feignants. Qu’ils calent leurs fesses plates sur une chaise en arrivant au bureau le matin (bon, ok, vers midi) et n’en bougent plus jusqu’au soir. Que, pour eux, l’investigation se résume à aller chercher les derniers potins sur Reddit et à fouiller dans la corbeille où tombent les communiqués de presse. Mensonges que tout cela ! Pour leur dernier hors-série, les journalistes de Canard PC ont quitté leur bureau, ont décrotté leurs grosses chaussures de marche et sont partis arpenter les chemins de France, de Navarre, d’Europe, d’Amérique et de partout ailleurs pour aller à la rencontre de ceux et de celles qui font le jeu vidéo.

Couv_bigBeaucoup de développeurs, bien sûr, célèbres ou inconnus, mais pas seulement. Tout au long des 100 pages de ce hors-série, vous découvrirez des entretiens inédits avec des créateurs de jeux, comme Chris Avellone ou Frédérick Raynal, le père d’Alone in the Dark ; des chercheurs, comme Vincent Berry, sociologue et spécialiste des MMO ; mais aussi des musiciens, comme Carpenter Brut ; des fous géniaux comme les membres du collectif Klondike ; des membres d’organisations publiques, comme Juliette Noureddine, présidente du Fonds d’aide au jeu vidéo du CNC, et tant d’autres.

Les affres de la création et celles du financement, l’évolution du regard de l’université et des médias généralistes sur le jeu vidéo, les joies du développement indépendant et les conditions de travail difficiles dans les studios, le manque de diversité du milieu et le complexe problème de la conservation des jeux et des machines pour les transmettre aux générations futures, difficile de trouver un sujet qui n’a pas été abordé durant ces entretiens. Nous pouvons désormais retirer nos chaussures et soigner nos ampoules, ce tour du monde n’aura pas été vain. Quoi ? Contacter les gens par Skype ? Oh non, ça aurait été trop facile.

Canard PC hors-série n°25 : spécial interviews, en kiosque à partir du 30 mars au prix de 6,90€. Pour rappel, les hors-série de Canard PC ne sont pas inclus dans l’abonnement.

-O-

Rejoignez la discussion sur le forum

Quatre. Oui, quatre. Un peu comme deux plus deux, ou comme racine carrée de seize. Il ne s’agit pas du nombre de scandales qui vont tomber sur la tronche de François Fillon cette semaine, ni du nombre de saisons que compte le calendrier (il n’en reste plus que deux : l’été et l’été-un-peu-plus-froid). Non, ce quatre, cet énorme quatre, c’est le nombre de jeux de stratégie en temps réel dans ce numéro de Canard PC. C’est considérable. Pour vous aider à réaliser, c’est à peu près le nombre de STR qu’on a eu à traiter au cours des douze derniers mois. Cela prouve bien que, comme disait Lovecraft en examinant le chat que W. Paul Cook lui avait posé sur les genoux, « N’est pas mort ce qui à jamais dort. » Rien ne meurt jamais vraiment, même un genre qui semblait déjà appartenir à l’histoire du jeu vidéo.

Couv-356_bigUn nouveau Dawn of War, déjà, constitue à lui seul un événement. D’autant que, comme vous l’explique Kahn Lusth en détail dans son « À venir », Dawn of War 3 semble parti pour rester fidèle à la série, pour le pire et pour le meilleur. L’excellent Northgard, mélange de gestion et de STR à l’ancienne, actuellement en accès anticipé sur Steam (où il fait un tabac), contient assez de bonnes idées pour renouveler le genre. Quant à Halo Wars 2, qu’on attendait avec curiosité depuis un premier aperçu plutôt encourageant, il réussit l’exploit d’être à la fois accessible aux débutants et capable de satisfaire les vétérans de la construction de bases. Ah, et le quatrième ? Hmmmmoui… Il s’agit de Syrian Warfare, sorte de Men of War développé par un studio russe dont la vision du conflit syrien est – comment dire ça poliment ? – quelque peu partiale mais qui a au moins le mérite de pousser les journalistes totaux que nous sommes à nous interroger sur les limites de ce qui peut ou ne pas être dit dans un jeu vidéo.

Ah, et puisqu’on parlait de surprises surgies d’une époque révolue : apparemment, Nintendo aurait sorti une bonne console. Pipomantis et Netsabes ont pris le temps de la décortiquer en long en large et en travers, et se sont aussi penchés sur son maigre mais intéressant catalogue de sortie, notamment Snipperclips et l’autre là, dont vous avez peut-être entendu parler, Zelda : Breath of the Wild.

Pour le reste du programme, particulièrement chargé, c’est juste après le petit zigouigoui…

-O-

Rejoignez la discussion sur le forum

Tests :
2Dark
911 Operator
Circles
Cosmic Express
Halo Wars 2
Malicious Fallen
Mario Sports Superstars
Nier Automata
Night in the Woods
Oikospiel, Book 1
Realpolitiks
Stories Untold
Styx 2
Syrian Warfare
Vive le Roi

A Venir :
Dawn of War 3
Little Nightmares
Shardbound
Smite Tactics

En Chantier :
Escape from Tarkov
For the King
Northgard
Oxygen Not Included
Sumer

Dossier :
La Switch
(avec les tests de Zelda: Breath of the Wild, Snipperclips, Super Bomberman R et 1-2-Switch)

Techno :
Configs de Canard
Download
News hardware
Le tour du périph’

Rubriques :
News
Cabinet de curiosités
News Online
Je vis des hauts et des bas : la Supergrafx
Mods : The Great War pour Hearts of Iron
Canard Dé : Cthulhu Wars

Ça a été un choc pour tout le monde. Qui aurait pu prévoir ? Qui, il y a même pas une semaine, aurait cru cela possible ? Mais les faits sont têtus, comme disait Pierre Bergé, et nous devons nous rendre à l’évidence, accepter la réalité. Vous ne rêvez pas, un Call of Duty est en couverture de Canard PC. Certes, il n’est pas tout seul, mais accompagné de son petit camarade Titanfall 2. Le courageux Netsabes a en effet décidé de vous parler de ces deux jeux en même temps, dans un test croisé de quatre pages. Car mine de rien, malgré toutes leurs différences, nous sommes là devant deux titres qui tentent, chacun à leur manière, de moderniser la formule usée du FPS à gros budget.

Couv 349titan.inddTiens, puisqu’on parle de FPS à gros budget, vous trouverez aussi dans ce numéro le test de l’excellent Battlefield 1, un jeu exceptionnel à plus d’un titre. Déjà parce que c’est le meilleur Battlefield depuis des lustres, ensuite parce que c’est la première fois qu’un jeu non édité par Ubisoft réécrit l’Histoire de façon aussi désinvolte. Nous avons aussi laissé Pipomantis tester le sympathique Mantis Burn Racing (c’est normal, il y a son nom dedans. C’est pour ça que Kalash teste tous les albums de Kaaris). On a aussi noté le bizarre Unloved, le génial Owlboy, le mitigé Civilization VI, ainsi que Dungeon Rats, Aragami, Skyrim Special Edition (si si…), Eagle Flight, World of Final Fantasy, Rusty Lake : Roots, Yesterday : Origins, Duke Grabowski Mighty Swashbuckler et Karma Incarnation 1.

Comme il ne faut pas contrarier ackboo, qui a des parts dans la boîte, on l’a laissé écrire un dossier de six pages sur le passé, le présent et le futur des jeux de sous-marins. Il avait l’air d’y tenir. Nous on se demandait un peu ce que ça allait donner et pourtant, en le lisant, on a tous eu envie de relancer Silent Hunter et de télécharger Crash Dive et Atlantic Fleet en attendant la sortie de Uboot.

On est aussi allé poser quelques questions aux créateurs de Dual Universe, le MMO interplanétaire mais français qui a surpris tout le monde lors du dernier E3, avant de nous rendre en reportage à la Paris Games Week et à l’European Indie Game Days de Montreuil.

-O-

Rejoignez la discussion sur le forum

Pour le reste du programme et des festivités, c’est ici :

Tests

  • Battlefeld 1
  • Mantis Burn Racing
  • Titanfall 2
  • Call of Duty: Infnite Warfare
  • Unloved
  • Owlboy
  • Civilization VI
  • Dungeon Rats
  • Aragami
  • Skyrim Special Edition
  • Eagle Flight
  • World of Final Fantasy
  • Rusty Lake : Roots
  • Yesterday : Origins
  • Duke Grabowski Mighty Swashbuckler
  • Karma Incarnation 1

A Venir

  • Dual Universe
  • Ever, Jane
  • Lost Ember

En Chantier

  • Rust
  • Shenzhen I/O

Rubriques

  • Dossier jeux de sous-marins
  • Cabinet de curiosités
  • Au doigt et à l’œil
  • Au coin du jeu : les paris douteux de Valve
  • Les news online
  • Les news hardware
  • Le tour du périph’
  • Panier Garni : Alan Wake

PS : N’oubliez pas que vous avez jusqu’au premier décembre pour participer à Make Something Horrible 2016, notre grand concours de création de jeu vidéo, et peut-être gagner un abonnement (ou une prolongation d’abonnement) à Canard PC : cpc.cx/somethinghorrible2016

 

Alors que tout un tas de ministres de tout un tas de pays, qui font tous plus ou moins partie de l’Union Européenne (on ne sait plus trop de nos jours) se réunissent pour commémorer le centenaire de la bataille de la Somme, Canard PC y va aussi de son petit hommage. Parmi les plus de cinquante jeux que nous traitons dans ce numéro spécial E3, c’est Battlefield 1, le jeu de guerre-contre-les-allemands-mais-sans-nazis d’Electronic Arts, que nous avons choisi de mettre à l’honneur. Il faut dire qu’après les errements Battlefield : Hardline et Star Wars Battlefront des dernières années, le nouveau bébé de Dice semble être un retour sur le bon chemin (des dames).

Couv 342 v2.inddMais n’en déplaise à ackboo, ce numéro spécial E3 ne contient pas que de la boue et des casques à pointe. C’est un catalogue pas exhaustif mais presque de toutes les belles choses qui vont tomber sur la tronche de nos machines de bureau et de salon au cours des dix-huit prochains mois. Sans oublier bien sûr nos analyses à haut pouvoir décapant (et parfois même correctes) avec des pages consacrées au grand retour des FPS rapides, à la place occupée cette année par la réalité virtuelle, aux leaks, aux grands absents de cet E3 2016 et aux nouvelles consoles annoncées (ou pas) pendant le salon, sans oublier notre désormais célèbre quiz de l’E3 et tout un tas de surprises que vous découvrirez en tournant les pages de ce bien joli numéro.

 

 

-O-

Rejoignez la discussion sur le forum

E3 :

  • 2Dark
  • Absolver
  • Arma 3 Apex
  • Battlefield 1
  • Call of Duty : Infinite Warfare
  • Cuphead
  • Days Gone
  • Dead Rising 4
  • Dishonored 2
  • Dual Universe
  • Elex
  • Fifa 2017
  • Final Fantasy XV
  • For Honor
  • Forza Horizon 3
  • Gears of War 4
  • God of War
  • Halo Wars 2
  • Hand of Fate 2
  • Horizon : Zero Dawn
  • Injustice 2
  • Lawbreakers
  • Manifold Garden
  • Mirage : Arcane Warfare
  • Museum of Simulation T
  • PES 2017
  • Persona 5
  • Phoenix Point
  • Prey
  • Recore
  • Redout
  • Resident Evil 7
  • Scalebound
  • Sea of Thieves
  • Sniper Elite 4
  • South Park : The Fractured But Whole
  • Steep
  • Syberia 3
  • Tekken 7
  • The Legend of Zelda : Breath of the Wild
  • The Long Journey Home
  • The Turing Test
  • Titanfall 2
  • Tom Clancy’s Ghost Recon : Wildlands
  • Watch_Dogs 2
  • We Happy Few
  • Worms WMD
  • Yesterday Origins

et d’autres encore…

par   

Objet : cadeau à la communauté Canard PC

Attendu que :

  • vous avez été nombreux à apprécier le desssin de couverture du Canard PC 340
  • notre Kickstarter bat tous les records
  • nous tenions à vous offrir quelque chose pour vous remercier de votre fidélité
  • nous sommes encore en train de réfléchir à des objectifs supplémentaires ou des cadeaux plus précis en lien avec notre campagne de financement

La Canard PC Holding International, en association avec Didier Couly & Associates a décidé :

  • d’offrir à toute la communauté un fond d’écran inédit de Didier Couly (1080p et 4K) dessiné avec amour et spécialement pour l’occasion

 

Cliquez ici pour télécharger la version 1080p ou ici pour télécharger la version 4K (clic-droit puis « enregistrer le lien sous… » si votre navigateur vous affiche l’image au lieu de la télécharger)

 

En 2006, Canard PC avait sorti un un hors-série consacré aux métiers du jeu vidéo. On y faisait le tour des métiers et des formations. Dix ans plus tard, on s’est dit qu’il était temps de refaire un point, d’actualiser un peu tout ça. Alors on a pris cinq minutes pour regarder autour de nous et faire le point. Et on s’est rendu compte qu’en dix ans, tout a changé. A l’époque, les grands studios étaient rois. Travailler sur un jeu vidéo nécessitait de trouver sa place au sein d’une structure existante avec ce que cela signifie de contraintes : faire une école, trouver un stage, puis un emploi… Oh, certes, il y avait déjà quelques studios indépendants, mais étaient assez marginaux, et pour la plupart fondés par des anciens de grosses boîtes qui souhaitaient disposer d’un peu plus de liberté. A moins d’être un génie absolu (ce qui vous en conviendrez n’est pas le cas de la plupart d’entre nous) et de s’appeler Eric Chahi (ce qui n’est pas non plus le cas de la plupart d’entre nous, heureusement car c’est un nom bizarre), connaître le succès avec un jeu développé tout seul dans son coin était chose impossible.

couvDEF 2.inddDix ans plus tard, tout a changé. Travailler sur un jeu vidéo, aujourd’hui, est à la portée de n’importe qui. Et non, ce n’est pas une façon de parler : les outils sont aujourd’hui tellement simples, tellement accessibles, qu’il est possible de créer un jeu vidéo tout seul dans son coin, sans aucune expérience de la programmation. Pour créer un jeu, et même un bon jeu, sachez-le, deux choses suffisent : une bonne idée et de l’huile de coude.

C’est pourquoi nous avons complètement repensé le projet de ce hors-série. Plutôt que d’en faire un nouveau guide des métiers du jeu vidéo ou un simple catalogue d’écoles et de formation, nous avons décidé de couvrir toutes les dimensions de la création de jeu vidéo avec une ligne directrice claire et simple : lancez-vous. Que vous ayez envie de créer un plateformer idiot pour faire marrer vos potes, de monter votre entreprise pour vendre vos jeux faits maison sur Steam et sur console, ou bien de trouver la meilleure formation pour vous faire recruter par Ubisoft et consorts, nous avons pensé à vous. Nous vous parlerons des écoles et des métiers, bien sûr, mais aussi des écueils à éviter quand on crée son premier jeu, des moteurs les plus adaptés selon le type de projet dans lequel on souhaite se lancer, des meilleurs sites où récupérer des ressources gratuites et libres de droit pour créer un premier prototype. Et surtout, nous avons cherché à recueillir le plus possible de témoignages de développeurs, indépendants ou non, pour que vous puissiez bénéficier de leur expérience et éviter de faire les mêmes erreurs de débutant qu’eux.

Alors n’hésitez plus, lancez-vous et créez votre jeu ! Que ce soit pour vous amuser, pour apprendre à programmer ou pour tenter d’en faire votre métier, avec les informations que vous trouverez dans ce numéro, vous saurez tout ce qu’il est nécessaire de savoir pour vous lancer dans la création de jeux. Et si vous ne le faites pas pour vous, faites-le au moins pour nous. On voit passer des tas de jeux chaque jour chez Canard PC, la plupart très médiocres. Sans votre secours, nous allons bientôt mourir étouffés sous les jeux de survie avec des zombies et les free-to-play sans âme. Aidez-nous, développeurs de demain, vous êtes nos seuls espoirs…

Canard PC hors-série n°22 : créer son jeu vidéo, est en kiosque aujourd’hui.

– O –

Rejoignez la discussion sur le forum

Sommaire :

Première partie : le développement en amateur

  • Le modding, pour bricoler sans se stresser
  • Les outils pour créer son propre jeu
  • Les huit péchés capitaux du développeur débutant
  • Faut-il travailler seul ou en équipe ?
  • Guide pratique : quel moteur choisir ?
  • Où trouver des ressources gratuites ?
  • Comment travailler efficacement depuis chez soi
  • Les game jams : improviser son jeu en un week-end

Deuxième partie : devenir développeur indépendant

  • Quand faut-il quitter son travail ?
  • Le crowdfunding
  • Comment financer sa production ?
  • Les pires bourdes des studios indés
  • Les grandes questions que se pose tout nouvel indé
  • Guide pratique : comment soumettre son jeu à une plateforme de vente (Steam, consoles…)
  • Apprendre à faire sa com’
  • Chercher un éditeur
  • Les conditions de travail
  • Le suivi d’un jeu après la sortie
  • Patreon, Tipee et compagnie…
  • Travailler comme sous-traitant pour un studio

Troisième partie : trouver un emploi dans le jeu vidéo

  • Les écoles et formations
  • Fiches-métiers : formations, interviews, outils à connaître…
    • Game designer
    • Level designer
    • Programmeur
    • Graphiste 2D
    • Graphiste 3D
    • Producteur
    • Sound designer
  • Comment donner envie à un recruteur ?
  • Travailler dans la recherche en jeu vidéo à l’université
  • Les métiers annexes
    • Testeur
    • Traducteur
    • Chargé de relations presse
    • Community manager
    • Journaliste
    • Youtubeur
    • Vendeur en boutique spécialisée
    • Brand & product director
  • Se reconvertir et valoriser son expérience après une carrière dans le jeu vidéo

Je ne sais pas si vous avez remarqué mais les histoires de chevaux finissent toujours mal. Le petit cheval blanc ? Une horreur. L’homme qui murmurait à l’oreille des chevaux ? A peine le film commencé, la pauvre bête est déjà broyée par un camion. Quant à Artax, le bourrin de l’Histoire sans fin, il finit avalé par les marécages de la mélancolie dans LA scène qui a traumatisé toute une génération. Et pourtant, malgré son air déprimé et sa coupe de poney emo, le cheval de notre couverture a un avenir radieux. Kingdom Come : Deliverance est bien parti pour être l’un des open world les plus intéressants de ces dernières années. Comme on est du genre à partager notre enthousiasme, nos découvertes et nos lasagnes au cheval, on a décidé de consacrer une longue preview à ce jeu de rôle médiéval-mais-pas-fantastique-du-tout.

couv 335 def.inddTant qu’on y était, juchés sur nos fiers destriers, on a scruté l’horizon où avançait en rang serrés l’armée des jeux à venir : TrackMania Turbo, Space Hulk Deathwing, The Technomancer, Seasons After Fall, Call of Cthulhu, Styx : Shards of Darkness, Space Run Galaxy, The Surge et Remnants of Naezith. Derrière eux, d’un pas assuré, avançait les barons de l’early access. Ils étaient au nombre de quatre et avaient pour noms Factorio, Master of Orion, The Ship : Remasted et Overfall.

On a passé si longtemps à examiner l’avancée des renforts ennemis qu’on ne s’est pas rendu compte tout de suite qu’en contrebas notre armée était déjà en train d’en découdre avec les fantassins adverse. C’était la grande bataille des tests, plus violente que jamais. Les premiers à tomber ont été Far Cry Primal et Stardew Valley. Puis sont venus Shardlight, Plants vs. Zombies : Garden Warfare 2, Grim Dawn, Devil Daggers, The Walking Dead : Michonne, Life in Bunker, The Deadly Tower of Monsters, Deponia : Doomsday, Heaven’s Hope, Pokkén Tournament. Enfin, sur leurs petits poneys de combat, arrivèrent les jeux touch et mobile : Love you to bits, Merged !, Assassin’s Creed : Identity, Clocks, Blackbox : Think outside the box et Timing Hero.

Derrière nous se tenaient fièrement les rubriques, lieutenants de notre propre armée, toujours fidèles au poste. De gauche à droite, on trouvait le coin du jeu (consacré au rapport entre monde politique et jeux vidéo), le cabinet de curiosités, que sont-ils pas devenus, une autopsie d’Half-Life 2, un je vis des hauts et des bas sur Napoleonic Wars, un panier garni sur Cusader Kings 2 et bien sûr les toujours fameuses news et news online. Enfin, géants sur leurs destriers lourds, nos deux généraux, les dossiers. Le premier sur Locomalito, un graphiste espagnol qui développe depuis des années d’excellents jeux en pixel art. Le second sur le modèle économique de Clash Royale, le premier free-to-play où les joueurs qui payent ne se contentent pas de progresser plus vite, mais ralentissent la progression de ceux qui refusent de passer à la caisse. Un dur à cuire celui-là, pas étonnant qu’il ait grimpé les rangs aussi vite.

La bataille sera longue, mais soyez-en certains, nous vaincrons.

– O –

Rejoignez la discussion sur le forum

Tests :
Far Cry Primal
Stardew Valley
Shardlight
Plants vs. Zombies : Garden Warfare 2
Grim Dawn
Devil Daggers
The Walking Dead : Michonne + Life in Bunker
The Deadly Tower of Monsters
Deponia : Doomsday
Heaven’s Hope
Pokkén Tournament
Au doigt et à l’œil

A venir :
Kingdom Come
TrackMania Turbo
Deathwing
The Technomancer
Seasons After Fall
Call of Cthulhu
Styx : Shards of Darkness
Space Run Galaxy
The Surge
Remnants of Naezith

En chantier :
Factorio
Master of Orion
The Ship : Remasted
Overfall

Dossiers :
Locomalito : un ami qui vous veut du bien
Clash Royale : le coffre et la demande

Rubriques :
Au coin du jeu : Fleur, Antonin et les jeux vidéo
Cabinet de curiosités
Que sont-ils pas devenus ?
Autopsie Half-Life 2
News Online
Je vis des hauts et des bas : Napoleonic Wars
Panier garni : Cusader Kings 2

A cinq jours de la sortie du Réveil de la Force, la rédac’ toute entière est dans l’ambiance. Moquette, qui attrape la crève dès qu’il fait moins de trente degrés, a le souffle plus rauque que Dark Vador après un paquet de gauloises sans filtre. Kalash, dans une impressionnante imitation de C3PO, a passé toute la matinée, le petit doigt en l’air, à expliquer aux autres rédacteurs pourquoi ils devaient cesser d’utiliser des participes présents. Pipo « R2D2 » mantis, assis à son bureau, émet de petits bips erratiques… à moins qu’il soit en train de fredonner de la chiptune, on ne sait jamais trop avec lui. Mais avant de basculer dans la folie et la hype la plus honteuse, nous avons travaillé dur, très dur, pour vous offrir une belle surprise : un hors-série spécial Star Wars. Que dis-je, LE hors-série spécial Star Wars.

couv HS SWCanard PC Hors-série n°21, Star Wars : le mythe et le jeu vidéo. Dit comme ça, ça fait peur. Et pourtant ce hors-série fait le point complet, mais alors vraiment complet, sur les liens nombreux et complexes entre notre loisir favori et la saga de George « Greedo shot first » Lucas.

Pour commencer, nous avons réalisé un inventaire quasi-exhaustif de tous les jeux vidéo tirés de la Guerre des Étoiles, comme disent les personnes âgées. Qui les a développés, qu’ont-ils apporté au moment de leur sortie, que valent-ils aujourd’hui, où est-il encore possible de les acheter au meilleur prix ? Vous y croiserez le pire, les vieux plateformers Super NES tout juste bon à titiller votre fibre nostalgique. Vous y croiserez aussi le meilleur, par exemple le merveilleux X-Wing Alliance de 1999 qui, convenablement moddé (n’ayez crainte, on vous explique comment faire), est aujourd’hui encore l’un des meilleurs simulateurs spatiaux du marché.

Le passé c’est bien, mais le présent aussi. C’est pourquoi on vous a concocté un guide du débutant pour apprendre à faire du mal à vos petits camarades dans Star Wars : Battlefront, le dernier simulateur de piou-piou laser d’Electronic Arts.

Après un petit tour d’horizon des nombreux jeux Star Wars abandonnés en cours de développement et jamais sortis (certains loufoques, d’autres absolument géniaux), on a dressé une liste des titres qui, sans utiliser la licence, se sont tout de même inspirés de la saga. De Homeworld à Space Run, les amoureux de space opera y trouveront de quoi satisfaire leur appétit de Star Wars même sans Star Wars. Les autres, ceux qui veulent à tout prix des poils de wookie et des épées qui brillent, pourront piocher dans notre sélection de mods gratuits : soldats impériaux dans ArmA, stormtroopers dans Prison Architect, Faucon Millénium dans Faster than Light… De quoi repeindre tout votre catalogue de jeux aux glorieuses couleurs de l’Empire Galactique (ou à celles des rebelles si vous êtes un hippie, chacun son truc).

Vous apprendrez aussi tout ce qu’il est possible d’apprendre sur les coulisses de Lucasarts : comment le studio en est venu à développer des jeux vidéo, comment il a révolutionné la simulation de vol… Vous apprendrez également que c’est grâce à Lucasfilm et aux technologies développées pour le cinéma au début des années 1980 qu’ont été inventés les shaders temps-réel, la 3Dfx et les autres cartes accélératrices sans qui le jeu vidéo moderne n’aurait jamais existé.

Enfin, on vous propose un choix de jeux de plateau Star Wars, de romans et de comics Star Wars, de Lego Star Wars et même un flipper Star WarsC’est dire.

Et parce qu’on est Canard PC, vous aurez droit à des anecdotes connues et inconnues sur les films, leur tournage et leur univers, à des tas de dessins inédits de Didier Couly (qui adore croquer la tronche de Mark Hamill), à un catalogue des pires adaptations vidéoludiques, à un mode d’emploi pour fabriquer votre propre X-Wing en origami, sans oublier bien sûr un résumé du Star Wars Holiday Special que tout vrai fan se doit d’avoir vu une fois dans sa vie.

En kiosque dès aujourd’hui. Cent pages et une couverture qui brille de mille feux pour 6,90€ seulement.

Et en numérique pour moins que ça, sur ePresse ou Pressreader.

Rejoignez la discussion sur le forum.

Dans le cadre de la COP21 et pour aider la population à prendre conscience des dangers du réchauffement climatique, Canard PC, fidèle à sa mission d’éducation populaire, est fier de vous offrir un numéro thématique « ensemble, luttons pour sauver notre mère Gaïa ».

Notez pour commencer sa couverture, qui fait immédiatement monter de trois degrés la température de la pièce où se trouve le magazine. Si avec ça vous n’êtes pas sensibilisé, on ne peut plus rien pour vous.

p01 couv329Découvrez ensuite ses tests qui résonnent comme autant de mises en garde : à trop faire vroum-vroum dans Need for Speed, vous allez détraquer le climat, ce qui contribuera à déclencher la troisième guerre mondiale (comme vous l’apprendra Call of Duty : Black Ops 3). Vous n’aurez alors plus qu’à vous réfugier loin de la civilisation, sur les pics enneigés de Rise of the Tomb Raider et à assister à l’Apocalypse, comme dans Legacy of the Void.

Chez les « A venir » et les « En chantier » aussi, la situation climatico-géopolitique n’est pas bonne. Non seulement le Blizzard règne en maître avec quatre pages sur Overwatch, mais les conflits se multiplient avec Squad, le Arma-light qui nous fait de l’œil. Et ce ne sont pas les couleurs chaudes de Heart Forth, Alicia et Nier : Automata qui vont faire baisser nos thermomètres.

Pour le reste, vous retrouverez vos rubriques habituelles. Un test de la Apple TV, un panier garni sur Prison Architect, un « On y joue encore » sur Falcon BMS, un Coin du jeu sur la difficulté à parler de jeux vidéo quand -à dix rues de la rédaction- les kalashnikovs qui tirent n’ont rien de virtuel, et enfin une sélection de jeux mignons pour oublier la grisaille ambiante.

C’est en kiosque aujourd’hui pour 4,90€ seulement. Quant au sommaire entier, il est juste en dessous de ce lien et ce petit point bizarre :

Rejoignez la discussion sur le forum.

– O –

Tests

  • Starcraft II : Legacy of the Void
  • Call of Duty : Black Ops 3
  • Commando : Northern Inferno
  • Hard West
  • A Good Gardener
  • Read OnlyMemories
  • Rebel Galaxy
  • Football Manager 2016
  • Krosmaster Arena
  • The Park
  • Viscera Cleanup Detail
  • Need for Speed
  • Rise of the Tomb Raider
  • Persona 4 : Dancing all Night
  • Nintendo Badge Arcade
  • Mario Tenis Ultra Smash

A venir

  • Overwatch
  • Heart Forth, Alicia
  • Nier : Automata

En chantier

  • Squad
  • Noct
  • Paint the Town Red
  • Gremlins, Inc.
  • Rogue System
  • Ashes of Singularity

Et aussi…

  • Que sont-ils pas devenus ?
  • Cabinet de curisoités
  • Au coin du jeu
  • News Hardware
  • Le Tour du Périph’
  • Config de Canard
  • Test : Apple TV
  • On y joue encore : Falcon BMS 4.33
  • Parnier garni : Prison Architect
  • Quelques grammes de douceur : notre sélection de jeux mignons

Les rédacteurs de Canard PC, vous le savez, sont de gros feignants. C’est pourquoi quand ils ont l’occasion de ne pas trop écrire et de plutôt faire remplir les pages du magazine par un dessinateur, ils se jettent sur l’occasion. Voilà pourquoi, dans le numéro de cet été, je m’étais délesté de huit pages sur le pauvre Didier Couly et lui avais fait dessiner les premières planches d’une histoire complètement idiote.

Or apparemment ça vous a plu. Du coup je suis ENCORE obligé d’écrire moins et de laisser le gros du boulot à ce génie de Couly : à partir du Canard PC 325, qui sera en kiosque jeudi prochain, vous trouverez une fois tous les deux numéros la suite des aventures de Mario Sporco, le plombier qui combat les nazis. Et pour que ceux qui ont raté le début de l’histoire ne soient pas pénalisés, on a décidé de la donner à tout le monde, gratuitement, paf, comme ça…

Cliquez ici pour télécharger le PDF (on vous recommande de faire clic-droit + « enregistrer la cible sous… » sinon ça risque de l’ouvrir dans le navigateur) ou bien scrollez pour tout lire sur la page de façon pas pratique du tout, mais c’est votre problème.

– O –

Rejoignez la discussion sur le forum

Mario Sporco 01

Mario Sporco 02

Mario Sporco 03

Mario Sporco 04

Mario Sporco 05

Mario Sporco 06

Mario Sporco 07

Mario Sporco 08

Actu

Le dernier Canard PC